bandeau-kazstory

Les Komikazs depuis 2004

Inutile de rappeler le big bang, l’extinction des dinosaures, jésus christ, la révolution française et les deux guerres mondiales, venons en au fait. Tout commence fin 2003 à la LINA (ligue d’improvisation Nantes atlantique) lors des ateliers d’impro animé par Jean-Marc. Dans la tête de quelques élèves, la volonté d’avoir davantage d’occasion de jeu se manifeste. Ce désir enfoui ne tarde pas à prendre le dessus et chauffer les esprits de mutins de l’improvisation nantaise. Lors d’un de ses cours, Jean-Marc explique aux quelques téméraires désireux de se produire plus souvent sur scène que la meilleure façon d’y parvenir serait de se constituer en troupe. TILT

Le passage à l’acte dans la piscine

C’est donc Dominique, Olivier et Pascalle qui furent les premiers à oser franchir le pas. Sans eux, cette merveilleuse aventure humaine ne serait jamais ce qu’elle est à ce jour. Après quelques entrainements improvisés, hardis par la passion du théâtre, portés par le souhait de prendre des risques pour faire rigoler (avant tout) le public, le trio pris la sage décision d’être fidèle à ses ambitions en décidant de se jeter à l’eau par une première prestation dans une piscine. L’idée est de proposer des spectacles improvisés risqués et incongrus dans des lieux inimaginables pour le commun des théâtreux.
Il faut être honnête, malgré la présence scénique dans la piscine de pascale grimée pour le coup en Diva, la mayonnaise n’a pas pris, le spectacle resta en surface. Le grand plongeon, sous ses airs de semi échec ne déconcerta pas pour autant le trio. Ils continueront à prendre des risques dans leur improvisation.

Octobre 2004 : naissance des Komikazs

komikazs_0022

La troupe au tout début !

Tandis que cette identité se construisait, le trio magique fut rapidement rejoint par Eric (dit Lunette), Eric (dit John), et Cécile (dite ava), d’autres élèves aux ateliers de la LINA. Le groupe commence à s’entrainer le lundi dans une salle à Beaulieu et finit par choisir son nom de scène. Les kamikazes de l’humour seront les Komikazs.

Le brevet juridique fut déposé en préfecture. La troupe, constituée en association fut officialisée au journal officiel du 9 octobre 2004. (No de parution : 20040041)
Cette officialisation déboucha rapidement sur un premier spectacle le jeudi 27 janvier 2005 (22h) à l’Arm’s Park, à Nantes. S’en suit, dans les bars nantais, tout une série de spectacles (cabaret d’improvisation) tout aussi décalés les uns que les autres
Un bar, initialement démarché par la troupe mais bluffé par une première prestation détonante, s’intéressa à la troupe des 6 et leur proposa de jouer régulièrement. Les Komikazs ont désormais un lieu de prédilection pour se produire en public. C’est la première époque des Komikazs, l’époque des cabarets au Vestiaires (rue de kerveguan) et des prises de risques maximales.

komikazs_0023

Les Komikazs et ses débuts au Vestiaire !

2005/2006 : l’époque des risques maximums

A ce moment là, la troupe s’entrainait régulièrement. Il arrivait même que les entrainements se finissaient à 3h du mat, tant l’émotion était forte, le plaisir immense (les verres vidés). Eh oui, doit on préciser que la troupe était avant tout constitué d’une bande de potes ?
L’année 2005 vit l’arrivée de 3 nouveaux membres, Magda, Isabelle et Philippe. Tous 3 provenant, eux aussi de la LINA. Les shows aux vestiaires se poursuivaient. Le style Komikazs était là. Avant tout du cabaret d’impro animé par Dominique, un MC magique qui mettait le feu à chaque fois. Les soirées étaient épiques (impro 360°). Loin de ce qui se faisait habituellement. La troupe était tantôt accompagné de musiciens, tantôt utilisait une bande sonore pour colorer leur prestation.

Dominique le maître à jouer des Komikazs (à l'époque snif)

Dominique le maître à jouer des Komikazs (à l’époque snif)

Premiers départs, nouveaux arrivages

Petit à petit, l’équipe s’étoffe et se défait. Certains partent vers d’autres contrées, d’autres arrivent. Ainsi, Eric (encore un), Jérôme, morgane et Pascaline (TOUS également de la LINA) rejoignirent la troupe tandis que Dominique, Eric (lunette) et Philippe la quittèrent.

Un peu plus tard, durant l’été 2006, Thomas (de la Lina) et Fabrice arrivèrent en même temps. L’arrivée de Fabrice marque un tournant dans l’histoire des Komikazs car pour la première fois, le groupe recrute un membre ne venant pas de la Lina. Ce dernier a fait partie d’une troupe d’impro brestoise et suit en parallèle des cours de café théâtre à Nantes. La troupe vit plus tard les départs successifs d’Eric (dit John) et Pascaline.
Dans l’ombre, les trajectoires de chacun se dessinent… et la troupe voit encore partir des membres et arriver des nouveaux. Nous rentrons donc dans la deuxième époque des Komikazs, celle des remaniements.

2007/2009 : les remaniements

Malgré les départs, entre les matchs contre diverses équipes, les cabarets, et les forums, la troupe continue toutefois son bonhomme de chemin et n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer mais n’oublie pas pour autant de s’amuser. La fin d’année 2006 a vu l’arrivée de Fred, un guitariste surdoué. Venu initialement pour dépanner la troupe lors d’un de ces cabarets, il imposa rapidement sa patte musicale et devint au fil du temps, essentiel au cabaret des Komikazs. Il est l’autre membre de la troupe et mérite autant que les comédiens de porter le label Komikazs, tant son improvisation guitaristique relève de la prise de risque. La troupe poursuit sa route et écume de plus en plus de bars différents… (Vestiaire, Cascabel, Callaway,..)

komikazs_0032

Un kaz’tacle parmi tant d’autres

Fin 2007 olivier (un de 3 piliers fondateurs de la troupe) quitte les Komikazs, suivi quelques mois plus tard par Jérôme. Ce dernier partant pour Angers où il rejoindra la ligue angevine (la LIMA). L’équipe envisage de recruter des nouveaux membres. Elle se compose alors d’Eric, de Thomas, Ava, Morgane, Magda, Pascale, Thomas, Isa, Fabrice et Fred à la guitare. Petit à petit, les prestations au Vestiaire se font de plus en plus rares…

Vers le milieu d’année 2008, Jamix intégra la troupe suivi de près par John (dit john), et David (le frère de John).
Tout 3 ont suivi ensemble des cours de café théâtre et malgré leur talent réciproque indéniable, n’ont pas de formation initiale d’impro pure et dure. Leur arrivée marque le second tournant de l’histoire des Komikazs dans la mesure où pour la première fois, des membres sans formation de base d’impro étaient accueillis.
La troupe des 12 ne dura pas et l’année 2008 vit le départ, d’Eric et d’Ava.
Les prestations continuent leurs rythmes de croisière. Toutefois, bousculée par cette période de remaniement, la troupe fait le choix de mettre en stand by ses presta régulières (au 911, au Callaway…forum divers) entre avril 2009 et janvier 2010, c’est le temps de consolider le groupe.
Hélas, la rentrée de saison 2009/2010 se fera également sans Morgane et Pascale.
La troupe recrute donc deux nouveaux membres : Sophie (provenant du café théâtre) et Laurence (électron libre efficace). Son arrivée vient pointer le troisième tournant de l’histoire des Komikazs dans la mesure où pour la première fois, un membre sans formation d’impro, ni de théâtre est accueilli.
Vient donc la 3ème époque de l’épopée Komikazs, la période de quête de format.

2009/2010 : 3ème époque, la quête de format

Bousculée par cette perte de point d’accroche suite aux nombreux départs, la troupe se cherche, et ne sait plus quels risques prendre. Pourtant les prestations restent toujours plutôt efficaces, mais le groupe a peut être perdu sa mémoire initial.
Les Komikazs, stagnant sur un même format depuis plusieurs années décident de tenter des nouveaux jeux. Ils supprimèrent le MC, du moins décidèrent de le faire apparaître que ponctuellement, tentèrent des impros sans coaching et sans durée imposée. Achetèrent un micro (pour jouer davantage sur le chant, les bruitages et la narration) Ca commence à fonctionner progressivement. La troupe joue régulièrement au Canotier et la fréquence d’une date par mois s’impose vite pour la troupe et l’équipe du Canotier. Un public régulier commence à se donner rendez-vous, les 3ème samedi de chaque mois. Cependant, même si la troupe a son pied à terre au Canotier, elle propose ponctuellement d’autres prestations dans d’autres endroits (à domicile, festival sous la pluie…).
Les entrainements se font toujours les lundis soir. Les joueurs s’entrainent eux même et sont ponctuellement accompagné par Jean Marc (ex formateur LINA). Il est peut être intéressant d’observer que Jean marc, qui poussa le désir des premiers Komikazs de se constituer en troupe, intervient encore actuellement lors des entrainements hebdomadaires et continue de soutenir la troupe qu’il a, par voix de conséquence et peut être malgré lui (qui sait) impulsé… alors que le trio fondateur n’est plus.
Fin 2010, Thomas quitte à son tour la troupe. Florent (ponte magique du café théâtre) débarque et rejoint le groupe.

komikazs_0059

Après 7 ans de vie, la troupe est bien éloignée de ce trio initial d’improvisateurs et sur 9 membres, seuls 3 viennent de l’impro pure et dure (Magda, Isa et Fabrice). Les 6 autres proviennent du Café théâtre. Pourtant, l’identité Komikazs est finalement là. Le format est clair : proposer un café théâtre d’improvisation, à mille lieues des règles officielles des matchs d’impro… sans coaching, sans timing avec une interactivité avec le public optimale. Nous rentrons donc dans la 4ème époque, l’apogée des Komikazs… l’ère du Canotier.

2010/2011 : la 4ème époque, l’ère du Canotier

Yorick, un accordéoniste élastique entre en scène… Gageons que les expériences avec cet énergumène multi-instrumentiste se renouvelle… Au même titre que celles vécus avec les membres du quatuor Tsuica. Ce début 2011 annonce également le retour de Jérome au Komikazs après 3 années passées à Angers à LIMA.
Hélas, le bonheur ne sera que de courte durée car, contre toute attente, Fabrice décide de s’envoler vers d’autres horizons. Il rejoint Vannes et sa troupe d’impro le CLIC.
La troupe se compose désormais d’Isa, Magda, Jamix, John, David, Sophie, Laurence, Florent, Pauline, Jérôme et Fred (toujours avec son manche de guitare). Cette période, ponctuée de moments d’impro anthologies au canotier tous les 3ème samedi de chaque mois est toujours d’actualité….

Kaz'baret au Canotier

Kaz’baret au Canotier

En 7 ans, les Komikazs ont joué, dans des bars, en plein air, dans une grange, dans des forums (Ram Dam etc.), chez des particuliers, dans une piscine. Ils ont intégrés des soirées en se faisant passer pour des invités tarés. Ils ont couru après des jeunes ados dans un champ pour les ramener à un cours de self défense (véridique, Sorinières 2008). Ils ont improvisé le crash d’un avion lors d’une soirée devant permettre le financement d’un voyage scolaire. Ils se sont tapés sur scène (Nantes, 2007). Ils ont joué sous une pluie battante devant 10 pelés (mai 2010). Par contre ils ont gagné presque tous leurs matchs d’impro lorsqu’ils en faisaient encore. En 7 ans ils ont essuyé des échecs cuisant mais également des moments d’anthologie. En fait, c’est le risque du métier quand on est kamikazes de l’humour…. Mais c’est tellement jubilatoire…

2011 à aujourd’hui : toujours là !

Sous l’impulsion d’un nouveau président (Jérôme), l’organisation interne des Komikazs se structure. Deux commissions voient le jour, celle de la formation celle de la communication. Du coup, une grande première s’est glissée dans l’aventure Komikazienne : le Kaz’ting, une sorte de recrutement officiel à la sauce KomikazsEt oui, nous voulions augmenter le nombre de joueurs dans nos rangs. Nous avons donc organisé pour la première fois en 2011 un recrutement, qui s’adressa d’une part, exclusivement aux gens qui souhaitaient devenir joueurs et qui avaient déjà une formation d’impro ou de théâtre, et d’autre part, à ceux qui souhaitaient nous rejoindre côté zik ! Se déroulant sur une journée, les futures recrues sont soumis à des exercices d’impro pour déterminer leur Q.I. (Quotient d’Improvisation).

Un kaz'ting parmi d'autres…

Un kaz’ting parmi d’autres…

PENTAX DIGITAL CAMERA

Au final, notre équipe s’est agrandie  ! Aurèle, Marc, Eric, Patricia (2011) puis Careen, Servane, Fabrice, Karine, Junior (2012) sont venus rejoindre, Magda, Isa, Sophie, Laurence, Pauline, David, John, Jérome, Florent, Jamix.
Côté zik : depuis 2011 nous avons pû compter sur Axel (clarinettiste), Tiphaine (violoniste), Sarah (violoniste) et Vincent (DJ). Ils se sont succédés et associés sur scène. Certains sont partis, revenus puis repartis… Au final à la fin de saison 2012/2013, le dernier zicos Axel nous quitte.

En 2012, le bureau de l’asso décide d’ouvrir l’asso à des adhérents non-joueurs. En effet, des gentils gens souhaitaient apporter d’une manière ou d’une autre leur aide à la troupe. C’est alors que le statut de Komistaff fût créé. Maëla, Jessica, Clarisse, Fabrice (notre ex-joueurs devenu Vannetais) se sont donc mêlés à l’aventure depuis.

Côté spectacle, un 2ème rendez-vous avec notre public fût créé, le 1er lundi de chaque mois au Melting Potes. Un lieu où nous avons pu tester de nouvelles formules, les impros longues, la Kaz’TV… et surtout faire jouer par rotation notre groupe qui compte désormais 18 joueurs !

Après bientôt 10 ans d’existence, les Komikazs font désormais partie du paysage de l’improvisation Nantais et sont devenus incontournables !