bandeau-kazbaret

Les Kaz’tacles

Le Kaz’baret

Notre formule de prédilection.
Depuis la création des Komikazs, cette formule n’a cessée d’évoluer et elle évoluera encore et toujours. En effet, nous mettons tout en œuvre pour que son décorum change régulièrement. Mais le principe reste le même : le public est invité en début de spectacle à écrire un thème sur un papier et à le déposer dans un chapeau. Une fois brassés par le Maître de Cérémonie (MC), les thèmes sont ensuite tirés au sort par ce dernier (sous contrôle d’huissier, bien entendu !), ils serviront de titre aux improvisations de la soirée. À cela vient s’ajouter des Kaz’tégories, elles aussi piochées au hasard par le très honnête et inébranlable MC. De la « libre » à « la manière de Tarantino » en passant par « la 360° » ou encore « la sans thème, ni caucus », ce n’est pas moins de 40 Kaz’tégories qui sont à disposition dans le chapeau ! Après l’annonce d’un thème et d’une Kaz’tégories par le MC, les comédiens n’ont que quelques secondes de réflexion (le « caucus ») pour mettre au point leur plan de bataille pour l’impro.
Régulièrement accompagné d’un musicien qui lui aussi improvise, les improvisations s’enchainent sur un rythme effréné en 2 mi-temps de 45 minutes, pour le plus grand plaisir du public. Celui-ci est d’ailleurs souvent sollicité au cours de la soirée, il participe même à certaines improvisations ! Et oui, des Kaz’tégorie lui sont spécialement consacrées, mais chut… nous n’en diront pas plus de peur de vous effrayer. Mais n’ayez crainte ! Aucune personne n’a été maltraitée lors d’un Kaz’baret… à part peut-être une fois, mouais… et encore elle faisait sa chochotte.

 

Découvrez le Kaz’baret en images